L'indépendance indienne

Sous la forme d’un développement construit d’une vingtaine de lignes et en vous appuyant sur des exemples précis, présentez l’indépendance indienne.

Oip 1

La Deuxième guerre mondiale a affaibli les puissances coloniales européennes. Les deux superpuissances, les USA et l’URSS, condamnent le colonialisme tandis que l’ONU proclame le « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ».

La lutte pour l’indépendance de l’Inde commence entre les deux guerres. Elle est notamment menée par Gandhi qui prône la désobéissance civile. Après 1945, le Royaume-Uni est prêt à accorder l’indépendance au pays et les négociations commencent. Le Royaume-Uni est représenté par Lord Mountbatten et les Indiens par plusieurs leaders indépendantistes : Baldev Singh représente les Sikhs, Ali Jinnah est le leader de la Ligue musulmane, Nehru est le principal dirigeant du parti du Congrès, qui souhaite la formation d’un seul État indépendant correspondant à l’Inde britannique. En revanche, Ali Jinnah veut deux États, l’un musulman, l’autre hindou. Pour lui, musulmans et hindous ne font pas partie de la même nation et ils ne peuvent pas appartenir au même État. Le Royaume-Uni souhaite avant tout conserver des relations avec ses anciennes colonies dans une association, le Commonwealth. L’indépendance est finalement accordée en 1947 et c’est la position d’Ali Jinnah qui l’emporte. L’Inde fête son indépendance le 4 juillet. L’Inde britannique est divisée en deux États, l’Union indienne, à majorité hindoue, et le Pakistan, à majorité musulmane, composé de deux territoires éloignés l’un de l’autre. Les deux Etats deviennent officiellement indépendants, le 15 août 1947. Le 30 janvier 1948, six mois après l'indépendance, le Mahatma Gandhi, qui essayait en vain d'apaiser les tensions, est assassiné par Nathuram Godse, un extrémiste hindou.

Mais cette partition a de lourdes conséquences. Les communautés s’affrontent et on assiste à de gigantesques massacres (environ 500 000 morts) et d’importants déplacements de population (de 10 à 15 millions) : musulmans vers le Pakistan, hindous et sikhs vers l’Union indienne. Encore aujourd’hui, ces nouvelles frontières sont sources de tensions entre l’Inde et le Pakistan.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 30/04/2020