La Seconde guerre mondiale

Titre 2gm autre 2

Paragraphe argumenté

Sous la forme d’un développement construit d’une vingtaine de lignes et en vous appuyant sur des exemples précis, montrez en quoi le second conflit mondial peut être qualifié de guerre « d’anéantissement ».

 

La Seconde guerre mondiale a été une guerre d’anéantissement. Elle a fait entre 50 et 60 millions de victimes dont la moitié n’était pas militaire. Les populations civiles ont été impliquées de manières différentes.

C’est une guerre idéologique. Les populations européennes sont soumises à l’idéologie nazie. A l’Est, le communisme et le nazisme s’opposent. Les Alliés mènent une guerre au nom des droits de l’Homme et de la démocratie (Charte de l’Atlantique, 14 août 1941). A l’inverse, le Japon et l’Allemagne justifient leurs conquêtes au nom d’une vision raciste et expansionniste du monde, dans le but de conquérir des espaces qu’ils jugent vitaux. La propagande, notamment par les affiches, joue un rôle essentiel, à la fois pour soutenir le moral des populations et pour anéantir l’ennemi.

C’est une guerre totale. L’ensemble des populations est mobilisé. Les Etats mettent en place une économie de guerre. Les forces de l’Axe pillent les ressources des pays occupés (réquisitions) et imposent le travail forcé. Les populations sont contraintes de participer à l’effort de guerre nazi et japonais. Les Alliés emploient des millions de personnes dans les usines de guerre. La recherche scientifique est également mise à contribution pour développer des armes nouvelles (radars, fusées allemandes, bombes atomiques).

Enfin, c’est une violence extrême exercée envers les civils. Les populations civiles sont tout d’abord victimes de bombardements de l’aviation entrepris dès 1939 en Pologne puis en Angleterre en 1940. A la fin de la guerre, 70 % des villes allemandes et japonaises ont été rasées. Le Japon capitule en septembre après les bombardements atomiques des 6 et 9 août 1945 sur Hiroshima et Nagasaki. 

Dans les pays occupés, des civils tentent de résister. Ils organisent pour se battre aux cotés des Alliés ou préparer la libération de leurs territoire. Leur implication montre que les civils peuvent parfois devenir des combattants. Les civils sont les cibles et les victimes, en Europe centrale et occidentale notamment, d’une guerre raciale. A partir 1941, dans les territoires de l’Est conquis par l’Allemagne, des commandos spéciaux, les Einsatzgruppen, assassinent par fusillades Juifs, Tziganes et communistes. La Solution finale mise en place à partir de 1942 aboutit à l’extermination d’environ 6 millions de Juifs. Les Nazis instaurent des camps de concentration (Dachau par ex.) et d’extermination ou de mise à mort (Auschwitz ou Treblinka par ex.). Dès l’arrivée des convois, les déportés sont triés : les inaptes au travail (femmes, enfants, personnes âgées) sont exterminés dans les chambres à gaz, puis incinérés par les Sonderkommando dans des fours crématoires ou des fosses communes. Ceux qui travaillent sont exploités jusqu’à leur mort, de faim, de maladies, d’épuisement…

La seconde guerre mondiale a été la plus meurtrière de l’Histoire. En 1945 et 1946, les dirigeants nazis et japonais sont jugés par les Alliés pour crimes contre l’humanité à Nuremberg et Tokyo.

L'intégrale en vidéo du conflit

< < < <
< < <
< < <

7 votes. Moyenne 4.86 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 24/03/2020